AccueilPortail*S'enregistrerConnexionHaut de page

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 l'histoire des excargots petit gris !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24691
Age : 55
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: l'histoire des excargots petit gris !   Sam 22 Juin 2013 - 21:32

n coin d'un parc à escargots:

Cette photographie, prise au moment du ramassage des escargots, montre un coin de parc.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank

Agrandir cette image 
Récolte des escargots bouchés:

Avec un petit piochon, l'ouvrier fouille la couche de mousse où vont se réfugier les escargots avant de se boucher.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Nettoyage des escargots:

Les escargots ramassés sont nettoyés au couteau, à la brosse ou à la main avant d'être déversés dans les caisses

Agrandir cette image 
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
L'emmagasinage des escargots:

Les escargots sont mis dans des clayettes.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Lavage sommaire des escargots:

Les escargots débouchés sont soumis le soir à un arrosage en tas dans une vasque en ciment établie dans la cour au bas d'une pompe.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Lavage des escargots:

Au moyen d'un balai de bouleau, l'ouvrier remue vigoureusement les escargots dans un baquet de bois rempli d'eau.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Dernier lavage des escargots:

Les escargots sont mis sous la pompe dans un grand baquet à claire-voie, jusqu'à ce que l'eau s'écoule parfaitement claire.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Cuisson des escargots:

Deux grandes chaudières de 300 litres suffisent pour faire un bouillon de 6000 escargots, comme un pot-au-feu.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Vidage de l'escargot:

L'ouvrière sort l'escargot de sa coquille en le piquant avec une fourchette à 2 dents tenue de la main droite. Puis, elle tire jusqu'à ce que la membrane qui sépare l'escargot de son fond se déchire.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Le hâchage des fines herbes:

Les plantes qui servent à relever le goût de la pâte sont hâchées à la machine ou à la main. Quand ce hachage est commencé à la machine, il est toujours terminé à la main.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Préparation de la pâte:

En été, quand le beurre est mou, la préparation de la pâte se fait toujours à la main et à l'aide d'une spatule de bois.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Le mélange:

Le mélange des assaisonnements et du beurre ne peut être farfait qu'avec la main, même lorsqu'il a été commencé à la spatule ou à la machine.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Préparation de la pâte à la machine:

En hiver, lorsque le beurre est très dur, la préparation de la pâte se fait à la machine.

Agrandir cette image 
Source:  Freshwater and Marine Image Bank

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Beurrage à la main:

Par la pratique, l'ouvrière arrive à beurrer sans couteau. Elle appuie la pâte sur l'escargot et lisse ensuite la surface avec le pouce.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Beurrage au couteau:

Lorsque les escargots sont refroidis et bien séchés, on beurre en introduisant dans chaque coquille un peu de la pâte préparée que l'on prend avec la pointe d'un couteau.
Il faut 4 à 5 kilogramme de pâte pour 1000 escargots.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Mise en caisse:

Les escargots sont placés à la main, dans des caissettes de bois clouées, par rangées et séparés par des feuilles de papier sulfurisé.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Cuisines à vapeur:

A gauche, générateur à vapeur de 12 chevaux. Près du générateur, la pompe à eau à action directe alimentant le réservoir.
A droite, les marmites à vapeur servant à la cuisson des escargots.
Au dessus, le tuyau tournant servant au remplissage.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank

Agrandir cette image 
Salle des machines:

A gauche, le moteur vertical actionnant les machines-outils et la dynamo. Près du moteur, la presse servant à extraire l'eau des assaisonnements.
Puis, l'établi avec des hâchoirs pour légumes. Au fond, le laveur-malaxeur pour le beurre.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
Salle des machines (l'autre extrémité):

Le pétrisseur-mélangeur pour le beurre et les assaisonnements. L'etabli avec les 2 hâchoirs mécaniques, puis, la presse à légumes et le moteur.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Le débouchage des escargots:

C'est la première opération concernant la préparation des escargots. Les ouvrières enlèvent le bouchon (sorte d'opercule calcaire) avec un couteau afin de s'assurer que l'escargot est bien vivant.
Elles déposent au fur et à mesure les escargots débouchés dans les caisses.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank
L'hibernation:

Bouchés puis nettoyés, les escargots sont mis dans des caissettes à claire-voie où il est possible de les surveiller au printemps: un escargot qui se débouche provoquant le même phénomène chez tous ses voisins.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
Source:  Freshwater and Marine Image Bank



Un autre document sur l'élevage des escargots, édité par le Chasseur Français en août 1950 !!



Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24691
Age : 55
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: l'histoire des excargots petit gris !   Sam 22 Juin 2013 - 21:34

: Hello :


Élevage des escargots
Un délicieux gastéropode.
— Les escargots accommodés suivant les principes de l'art culinaire, notamment par la méthode bourguignonne, fournissent un plat délectable et très nutritif, puisque leur teneur en matières albuminoïdes est de 16 p. 100.
Or, malgré les apports fournis par le ramassage des coureurs et l'appoint des petits gris, l'approvisionnement des restaurateurs laisse souvent à désirer, surtout durant l'hiver, à l'époque où lesbouchés sont réclamés par la clientèle touristique et les particuliers doués d'un solide appétit. Toutefois, comme la chair de l'escargot est d'une digestion assez difficile, les personnes à l'estomac boudeur ne devront le consommer qu'avec modération.
Quoi qu'il en soit, l'élevage du gros blanc (helix pomatia), vulgairement escargot de Bourgogne ou de vigne, ne peut décevoir ceux qui s'y adonneront en observant les principes directeurs ci-après, puisque la vente des bouchés est assurée, après le moussage, à des prix intéressants, pour peu que l'on veuille se donner la peine de s'adresser aux hôteliers et aux maisons de comestibles qui desservent la clientèle riche.
Notions préliminaires.
— L'escargot est hermaphrodite, c'est-à-dire que, possédant les deux sexes, il joue un double rôle, en fécondant et en se faisant féconder par ses congénères. La copulation ayant généralement lieu en mai, chaque escargot effectue sa grande ponte une quinzaine de jours après, en déposant 40 à 50 œufs ronds et gélatineux en terre, dans des trous ou des fissures, lesquels écloront au bout de vingt-cinq jours en donnant naissance à de petits escargots.
Étant doués d'un gros appétit, s'ils disposent d'une nourriture abondante et appropriée, ils pourront être aptes à la reproduction à un an. Dans le cas contraire, il faut deux ans.
En fin de saison, les adultes peuvent fournir une deuxième ponte, moins abondante que la première. Dans tous les cas, il ne faut pas trop compter sur elle, à moins que les froids ne surviennent tardivement.
L'exploitation rationnelle d'une escargotière comprend deux choses : l'élevage proprement dit, qui se pratique dans un terrain ombragé, naturellement frais, ou pouvant être humidifié par des arrosages, et le parcage, où se poursuit l'accroissement, l'engraissement et le moussage des escargots jusqu'à ce qu'ils soient au point pour la consommation.
Pour éviter les évasions, tous les parcs doivent être enclos de grillages galvanisés, de 50 centimètres de hauteur, dont 10 centimètres enfoncés en terre, pouvant être enjambés facilement, la largeur des mailles ne devant pas être supérieure à 19 millimètres dans les parquets d'engraissement. Pour les parquets d'élevage, il est préférable de les enclore de murs pourvus de planchettes à rabat, sur les faces exposées au sud et à l'est, et d'un ruisselet sur les deux autres côtés.
Escargotière d'élevage.
— Avec seulement 200 reproducteurs gros blancs achetés à des ramasseurs au début du printemps, on peut espérer obtenir 8.000 à 10.000 petits escargots, sur un terrain d'une dizaine d'ares, ombragé par des arbres et des murs. Le long des murs, on placera du rocaillage en porte-à-faux pour y localiser la ponte. Le reste du terrain sera bêché, puis on y jettera de la mousse et, pendant les grandes chaleurs, on arrosera à la lance.
Pour éviter les déprédations aux arbres, on entourera le bas des troncs de cônes en fer-blanc renversés. En outre, l'extrémité de planches fixées horizontalement après les murs sera également armée de bandes de fer-blanc empêchant les évasions. Une passerelle en planches surélevées servira pour les visites et la distribution de la nourriture, de manière à ne pas écraser les petits escargots en marchant.
L'appétit des gastéropodes est surtout intense par temps de pluie orageuse. C'est une véritable boulimie. On devra les approvisionner largement, en toutes sortes de fourrages verts (trèfles, vesces, salades diverses, feuilles de choux, betteraves et autres racines découpées en cossettes, épluchures de cuisine, résidus de marché, etc.). De temps à autre, pour activer la croissance, on donnera un peu de son dans une augette peu profonde, mais ce sont les fourrages verts qui constituent les neuf dixièmes de la nourriture. En cas de sécheresse persistante, faire des apports de mousse et l'humidifier par des arrosages à la lance.
Escargotière d'engraissement.
— Les petits escargots, copieusement alimentés, sont déjà en bonne forme lorsqu'ils se bouchent pour l'hivernage. Au printemps suivant, on les ramasse pour les porter dans le parquet, où ils achèveront leur développement. En fin de saison, lorsqu'ils seront bouchés, on pourra les expédier aux clients avec lesquels on aura passé marché. Les livraisons peuvent se faire soit en nature, soit après empâtage, par le procédé usité en Bourgogne, c'est-à-dire qu'après cuisson et nettoyage des coquilles on remet les escargots, puis on procède au bourrage avec une pâte composée de beurre pétri avec persil, échalotes, aulx et oignons hachés finement.
Tous les ans, après l'enlèvement des jeunes, on repeuple le parquet d'élevage avec 200 ou un plus grand nombre de reproducteurs, suivant l'étendue du terrain disponible, et ainsi de suite, de manière à pouvoir livrer un nombre déterminé d'escargots : 10.000, 20.000, et plus, suivant l'importance de l'élevage et les disponibilités de fourrages, en effectuant au besoin des cultures en plein champ.
Petite escargotière de jardin.
— Pour la consommation familiale, il suffit de réserver une petite parcelle du verger ou du potager, à l'endroit le plus ombragé, 50 à 100 mètres carrés entourés d'un grillage à mailles fines, où l'on mettra 10 à 20 escargots adultes. En les nourrissant copieusement, avec les résidus du jardin, de la cuisine, du fruitier, de la cave, etc., on peut espérer obtenir tous les ans 400 à 800 gros blancs, que la maîtresse de maison apprêtera pour ses pensionnaires, sans qu'ils aient coûté un sou à produire.
Mondiage D'ARCHES.
Le Chasseur Français N°642 Août 1950 Page 491
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24691
Age : 55
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: l'histoire des excargots petit gris !   Mar 6 Aoû 2013 - 0:51


Se débarrasser des limaces et des escargots


Bien que d'apparence paisible, les limaces et les escargots peuvent s'avérer calamiteux au jardin. Ils font des trous dans les feuilles et peuvent détruire des plantes entières très rapidement si rien n'est fait. Pour s'en prémunir, préférez la lutte biologique aux granulés, expéditifs mais dangereux pour les autres animaux utiles.






Les facteurs favorisants

Escargots et limaces prospèrent dès le printemps, jusqu'au mois d'octobre. Ils apparaissent souvent après la pluie, l'humidité facilitant leurs mouvements. Leur présence au jardin se reconnaît aux traînées de bave qu'ils laissent sur les feuilles en déambulant, presque toujours de nuit.



L’identification des dégâts

Les escargots ont généralement un grand appétit. Au printemps, au moment de leur reproduction, ils peuvent dévorer de grandes parties de votre potager. Ils s'attaquent à de nombreux légumes à feuilles, avec une prédilection pour les semis et les plantules des jeunes pieds.

Les limaces prospèrent par temps chaud (18 °C) et humide dès le mois de mars. Prenez garde, car elles opèrent avec une grande voracité (supérieure aux escargots) : en 24 heures, elles peuvent engloutir 40 % de leur masse corporelle. De plus, par temps humide, elles se reproduisent à toute vitesse en pondant jusqu'à 500 oeufs. Il existe plusieurs espèces de limaces, de couleur orange, grise ou noire. Cette dernière, la limace horticole, est l'une des plus nuisibles. Elle s'attaque aux semis, aux feuilles mais aussi aux bulbes et aux tubercules.



Les méthodes de lutte

Pour lutter contre les limaces et les escargots, la tentation est grande d'utiliser les traditionnels granulés anti-limaces du commerce. Ils sont très efficaces mais contiennent des substances chimiques très toxiques (carbamate, métaldéhyde) et peuvent tuer les animaux domestiques et la faune sauvage : oiseaux, hérissons, carabes, mille-pattes.

Aujourd'hui ces produits sont peu à peu supplantés par d'autres granulés moins nocifs à base de phosphate ferrique qui empêchent les gastéropodes de baver, mais restent tout de même dangereux pour la petite faune amie des jardiniers.

D'autres méthodes, moins radicales, s'imposent. Les plus courantes consistent à les ramasser sur les plantes ou sur le sol, mais surtout à les empêcher de progresser vers les cultures. Afin de limiter leur capacité de déplacement, disposez autour des végétaux à protéger une couche de fines particules (fin paillage d'écorces, cendres de bois, sciure, poudre de terre cuite). Elle les gênera et les empêchera de monter sur vos plantes.

Autre méthode, dans la zone infestée, placez des soucoupes remplies de bière au pied de vos plantes, à ras du sol. Les limaces et escargots, qui en raffolent, y seront attirés et vous n'aurez plus qu'à les ramasser. Procédez le soir par temps humide ou après une bonne averse, vous aurez plus de chances de réussir.

Débarrassez-vous des limaces en les plaçant dans une poubelle ou jetez-les loin de votre jardin, dans la nature. Quant aux escargots, contentez-vous de les éloigner, car certaines espèces sont protégées.



Favorisez les prédateurs

Certains animaux amis se nourrissent de mollusques. C'est le cas des hérons, des rongeurs, des hérissons, des taupes, des grenouilles, des orvets. Attirez-les dans votre jardin en multipliant les plantes leur servant de refuges, comme les haies. Ils se régaleront pour votre plus grand bénéfice.



Une autre bonne méthode écologique consiste à placer sur le sol des pierres plates, des tuiles ou des pots de fleurs vides renversés. Ils deviendront des refuges à limaces et à escargots que vous n'aurez plus qu'à visiter régulièrement pour les en retirer.



( Source : Le Net )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
Grand Mère
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24865
Age : 65
Localisation : Midi Pyrénées
Emploi/loisirs : Animaux, Poupées.
Humeur : Bonne généralement.
Date d'inscription : 24/02/2011

MessageSujet: Re: l'histoire des excargots petit gris !   Mar 6 Aoû 2013 - 7:45

Moi j'ai un escargot dans mon couloir. Je trouve des petites trainées de bave tous les matins sur le paillasson mais je n'ai jamais réussi à le choper et je me demande bien de quoi il se nourrit....

_________________
Fluctuat nec mergitur.



ICI retour page d’accueil
Revenir en haut Aller en bas
phil91
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14880
Age : 53
Localisation : paray vieille poste
Emploi/loisirs : menuisier
Humeur : très bonne
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: l'histoire des excargots petit gris !   Mar 6 Aoû 2013 - 17:31

j'ai nous aussi ont a plein de ptit gris,ils laissent plein de casse, mais pareil ont peu pas les choper mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
danyka
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29271
Age : 68
Localisation : dordogne
Emploi/loisirs : sans emploi nature aquarium fleurs
Humeur : bonne en general
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: l'histoire des excargots petit gris !   Mar 6 Aoû 2013 - 21:59

c,est pas les méme Phil !!!!!:rire narquois
Revenir en haut Aller en bas
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24691
Age : 55
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: l'histoire des excargots petit gris !   Mer 7 Aoû 2013 - 23:05

mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'histoire des excargots petit gris !   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'histoire des excargots petit gris !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace utile ... :: >>> OUVRIR l'espace utile... :: Jardins potagers et fleurs...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet