AccueilPortail*S'enregistrerConnexionHaut de page

Partagez | 
 

 bien pire que l’intérieur. !!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25262
Age : 56
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: bien pire que l’intérieur. !!!!!   Sam 11 Mai 2013 - 22:00




bien pire que l’intérieur.

LE PLUS. Ce jeudi 9 mai, Ariel Castro a comparu brièvement devant un tribunal de l'Ohio.
Le propriétaire de la maison de l'horreur de Cleveland est inculpé pour
viols et séquestrations. Trois femmes avaient été libérées mardi après
10 ans de captivité. Pourquoi n'a t-on pas arrêté le ravisseur présumé
plus tôt ? Explications de Barbara Sarbourg, docteur en
psychocriminologie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25262
Age : 56
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: bien pire que l’intérieur. !!!!!   Sam 11 Mai 2013 - 22:01






"Beaucoup de questions après la découverte des trois femmes
séquestrées depuis dix ans dans une maison pas du tout isolée de
Cleveland...". Ce type de phrase tourne en boucle dans le micro des
journalistes et dans la tête de tous ceux qui s’y intéressent.



Comment de telles choses sont-elles possibles ?
Une maison en plein centre-ville, mitoyenne des deux côtés, et pendant
dix ans, ni les voisins, ni la famille, ni les amis et connaissances, ni
les pouvoirs publics… personne n’a remarqué que trois jeunes filles y vivaient, et contre leur gré ? Qu’un enfant y naissait et y grandissait, sans parents identifiables ?



Osons aller plus loin, poser toutes les questions : elles étaient
trois, il était seul la plupart du temps, et à aucun moment, durant dix
ans, jusqu’à ce 6 mai dernier, elles n’ont pu avoir le dessus sur lui ?



Un profil typique de pervers "conjugopathe"



Les raisons pour lesquelles ces faits criminels peuvent demeurer des
années, voire même des vies entières, sans être découverts sont plus
complexes qu’il n’y paraît.



Spontanément, nous mettons en cause les pouvoirs publics, le voisinage, les proches, notre société aveugle et égoïste
À juste titre peut-être, mais en partie seulement. Car il est un
mécanisme fondamental, à l’œuvre dans ces crimes, qui diffuse une fumée
opaque entre la scène du crime et le monde extérieur.



Qu’il s’agisse d’enlèvements et de séquestrations, d’esclavage
domestique ou sexuel, de violences conjugales ou de tyrannies
familiales, les auteurs de ces actes se caractérisent par une
structuration psychique sur le mode pervers qui induit la passivité des
victimes et l’aveuglement des tiers.



Ainsi, on notera qu’Ariel Castro,
avant de se lancer dans la séquestration, a été marié et a fait l’objet
d’une plainte pour violences conjugales classée sans suite, après quoi
sa femme l’a quitté. Il avait eu trois enfants avec sa femme, et son fils le décrit comme un tyran familial qui verrouillait toutes les portes et le frappait à tour de bras. L’une de ses filles purge actuellement une peine de 25 ans de prison pour avoir tenté d’égorger son bébé.



Cet homme présente un profil typique de pervers "conjugopathe" pour
qui la relation de couple n’est pas fondée sur la réciprocité et le
respect, mais sur l’emprise et la possession.



Il remplace la Loi par sa loi



Ce type d’individu crée un microsystème, inclusif de la cellule
familiale et exclusif du reste du monde et notamment des institutions et
des pouvoirs publics. Il formate sa partenaire, qu’il choisit
généralement vulnérable et peu sûre d’elle, pour qu’elle le regarde
comme unique référence, source de bien et de mal, d’affection et de
punition, bref celui qui dit sa loi à la place de la Loi.



De même, il élève ses enfants dans l’idée que l’extérieur c’est
l’ennemi, objet de méfiance dont il faut se préserver, bien pire que
l’intérieur. Qu’il est lui, pour eux, le gardien du temple familial où,
là encore, il remplace la Loi par SA loi, celle de son bon vouloir et de
son obsession d’emprise.



Je citerai ici le commentaire d’un intervenant sociojudiciaire à
la lecture du cas, relaté par un avocat, d’un père de famille violent
et violeur dont la femme et les enfants se sont enfin décidés, après des
années de tyrannie, à se réfugier au commissariat de police :



"On peut parier qu'il a seriné à ses
filles que les instits, les profs, les élus, les flics, les animateurs
socioculturels, les juges, les avocats et tous autres investigateurs ou
voyeurs de la vie privée chérie étaient tous à mettre dans le même
panier de l'ignorance crasse et des parasites.

Doucement cela s'est induit comme une
évidence dans la tête de ces jeunes filles. L'autre est un étrange
étranger et le cadre institutionnel et ses représentants des ennemis à
éloigner ou à combattre."



Le criminel est intimement convaincu qu’il n’y a rien à voir



De même, je parierais qu’Ariel Castro a décidé, après le départ de sa
femme qui a détruit le temple, de construire un véritable monde à part,
système pervers dans le système, son temple personnel d’où la
partenaire-esclave ne pourrait jamais s’enfuir, où il serait enfin et à
jamais tout-puissant. Le fait que la plainte pour violences conjugales
n’ait pas donné lieu à une condamnation l’a naturellement renforcé dans
sa conviction que c’était bien SA loi qui pouvait faire Loi.



Ainsi, le pervers qui parvient à construire un système criminel qui
fonctionne, et dans lequel il s’investit totalement, établit une
barrière à la fois psychique et sociale quasi-infranchissable entre son
univers criminel, où il "possède" les victimes, et le monde extérieur,
où il interagit avec "les autres".



Autrement dit : si personne ne voit rien, c’est parce que le criminel
lui-même est intimement convaincu qu’il n’y a rien à voir. Il se
comporte donc exactement comme si "de rien n’était", sans aucune
maladresse, sans honte, sans sentiment de culpabilité. Il ne livre aucun
indice au monde extérieur parce que dans son esprit, il n’y a
réellement aucune connexion possible entre les deux mondes. On épingle
là le mécanisme psychologique du clivage, fondé sur le déni, fondamental
dans les logiques perverses.



Une cellule familiale, lieu privilégié d'une personnalité perverse



C’est la raison pour laquelle, indépendamment des négligences
éventuelles de la police et des lâchetés ou des égoïsmes éventuels du
voisinage, personne n’a rien vu. On ne voit jamais ce qui se cache
derrière le rideau noir tiré sur la psyché du criminel pervers.



Quant aux victimes, Ariel Castro les a choisies très jeunes et a
ainsi pu subvertir leur esprit, leur faire croire qu’il n’existait pour
elles aucune autre possibilité que de vivre ainsi, que c’était leur
vraie vie, leur destin, et que lui, en les nourrissant et en ne les
tuant pas, les garantissait du monde extérieur bien plus menaçant, bien
plus dangereux que lui !



La cellule familiale, avec sa dimension inclusive, sacrée et aisément
culpabilisante, est un lieu d’action privilégié pour les personnalités
perverses. Les pervers criminels se construisent des mondes parallèles,
des microsystèmes bien cachés qui fonctionnent pour eux comme des
théâtres familiaux pathologiques où ils actionnent leurs marionnettes en
se prenant pour Dieu le Père.



Jusqu'au jour où... :
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25262
Age : 56
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: bien pire que l’intérieur. !!!!!   Sam 11 Mai 2013 - 22:07

le seul moyen de requérir la peine de mort pour ce monstre, le procureur l'a dit sans détours:
"Le comté va requérir des charges pour chaque acte d'agression sexuelle
et de tentative de meurtre, et pour chaque acte de meurtre aggravé qu'il
a commis en interrompant des grossesses"
"MEURTRE aggravé en interrompant des grossesses".
C'est bien de cela qu'il s'agit, l'avortement provoqué, avec ou sans
consentement, est bien cela: Le MEURTRE pur et simple d'un être humain.
Ce discours serait parfaitement impossible en France sous la pression des média.
Les média libéraux et la hiérarchie de ce procureur vont-ils réussir à
le réduire au silence, et à empêcher que la peine capitale soit requise,
ce qu'elle devrait être en toute logique? Wait and see...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bien pire que l’intérieur. !!!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

bien pire que l’intérieur. !!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace utile ... :: >>> OUVRIR l'espace utile... :: La foirfouille des divers sujets utiles...-