AccueilPortail*S'enregistrerConnexionHaut de page

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

  Eoliennes domestiques : mode d'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25215
Age : 56
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Eoliennes domestiques : mode d'emploi   Jeu 10 Jan 2013 - 16:06

: Envoie bisous



Moins populaires que les panneaux solaires, les éoliennes domestiques (appelées aussi éoliennes pour particuliers ou individuelles) offrent pourtant des avantages écologiques et économiques non négligeables.


Les éoliennes domestiques désignent en France les mâts dont la capacité de production électrique est inférieure à 36 kW (kilowatts). Il s’agit d’un équipement permettant à tout particulier de produire sa propre électricité à partir d’une énergie renouvelable, gratuite et totalement propre : l’énergie éolienne, le vent. Sa fabrication a de plus un coût énergétique très faible compensé en à peine quelques mois de fonctionnement.

Comment ça marche ?

Une éolienne domestique fonctionne un peu comme la dynamo d’un vélo : les pales (ou hélices) captent le vent et tournent, ce qui produit une énergie mécanique qu’un générateur transforme en électricité. Ainsi, plus il y a de vent, plus l’éolienne produit.

Deux types d’éoliennes domestiques.

Il existe deux types d’éoliennes domestiques : avec axe de rotation horizontale et verticale. Les premières, les plus répandues, offrent un meilleur rendement (grâce notamment à un mât plus haut) et les secondes produisent que le vent soit très faible ou très fort. Ces dernières peuvent également facilement se poser sur un toit.


En France, territoire relativement venteux, une éolienne individuelle fonctionne à pleine puissance environ 25 % du temps. Ce qui peut permettre, avec un équipement de puissance suffisante, de produire assez d’électricité pour les besoins d’un ménage (voire d’engendrer un surplus). A condition bien sûr qu’il soit bien installé…


Installation


Pour installer une éolienne dans son jardin, il est fortement conseillé de s’adresser à un professionnel certifié Qualibat et Qualivent pour assurer la sécurité et la performance de votre équipement. Celui-ci vous accompagnera de plus dans votre projet en réalisant une étude de faisabilité (tout le monde ne peut pas prétendre à l’énergie éolienne), en vous aidant à choisir un modèle adapté à vos besoins et à votre environnement, en calculant votre retour sur investissement, en vous appuyant dans vos démarches administratives (lire ci-dessous), ou encore en vous proposant un contrat d’entretien.

Puis il effectuera les travaux en quelques jours (des fondations sont nécessaires pour les éoliennes horizontales). A noter : ne pas faire appel à un artisan certifié vous prive du droit au crédit d’impôt développement durable (lire ci-dessous).


Démarches administratives

Pour les mâts supérieurs à 12 mètres de haut, un permis de construire est obligatoire. Sinon, le dépôt d’une simple déclaration préalable de travaux auprès de la mairie suffit. Attention : certains plans locaux d’urbanisme (PLU) ou plans d’occupation des sols (POS) interdisent les éoliennes ou fixent des règles particulières pour leur installation.

Il faut en outre que l’équipement soit couvert par une assurance responsabilité civile et par les garanties décennales appropriées.


Raccordement à EDF ou consommation personnelle

Avec une éolienne domestique, il y a le choix : consommer sa production, ou la vendre tout ou partie à EDF (ou à un autre fournisseur). Cette deuxième option n’est possible que si vous habitez dans une zone de développement éolien (ZDE). Un électricien doit alors venir vous raccorder au réseau, et un contrat de rachat d'électricité par EDF est signé. Il garantit un prix fixé pendant 15 ans : 0,082 euros le kWh (kilowatt/heure) les 10 premières années et entre 0,082 euros et 0,028 euros les 5 dernières.

Ces démarches sont cependant longues : environ 4 mois. Quant au raccordement, sachez qu’il coûte entre 1 000 et 3 000 euros.


Prix et aides financières

Les prix des éoliennes domestiques varient de 10 000 euros (1 kW) à 50 000 euros (10 kW). Il faut y ajouter ceux des travaux, du raccordement et éventuellement des batteries si vous voulez stocker du courant (utile surtout en cas de consommation personnelle).

Un coût élevé, mais il existe plusieurs aides financières :

- Un crédit d’impôt de 32 % ;

- Un taux de TVA réduit à 7 % ;

- Une subvention accordée par l'Agence nationale pour l'habitat (Anah) pouvant représenter jusqu'à 50 % du coût de l'installation ;

- Une aide des collectivités locales (selon les régions).

Au final, une éolienne domestique raccordée à un réseau EDF peut se rembourser en à peu près 10 ans. Après, c’est tout bénef !

Une installation bien entretenue peut fonctionner de façon optimale plus de 20 ans (comptez entre 200 euros et 1 000 euros par an pour l’entretien).

Remarque : une éolienne domestique émet moins de 50 décibels à pleine puissance, ce qui n’est absolument pas gênant si elle est placée suffisamment loin de la maison.




( Source : Le Net )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
 

Eoliennes domestiques : mode d'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace utile ... :: >>> OUVRIR l'espace utile... :: Jardins potagers et fleurs...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet