AccueilPortail*S'enregistrerConnexionHaut de page

Partagez | 
 

 La grande pêche et la morue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emeraude
GM V.I.P. du forum
GM V.I.P. du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5265
Age : 74
Localisation : FRANCE
Emploi/loisirs : antiquaires, brocantes, peintures, chevaux
Humeur : optimiste
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: La grande pêche et la morue   Jeu 27 Déc 2012 - 17:17





La grande pêche et la morue


Terre-Neuve et l’Islande, deux îles glacées qui évoquent la Grande Pêche qui, de 1508 aux années 1970, vit tant de navires et de marins partir pour de longues et périlleuses campagnes de pêche dont tous ne revenaient pas. Immortalisée par Pierre Loti et son roman « Pêcheur d’Islande » et Théodore Botrel auteur de la célèbre chanson « La Paimpolaise », la pêche à la morue est devenue dans la mémoire collective une pêche mythique et d’autant plus qu’elle a complètement disparue du fait de l‘arrêt de la pêche décidée par le gouvernement canadien et des restrictions voulues par l’Islande. Elle est restée vivante par le souvenir des terre-neuvas et des islandais ainsi que l’on appelait les équipages de navires.


Terre-Neuve



Habitations et ateliers à terre-Neuve, wikisource.org

Il est fort possible que la pêche à la morue dans les Grands Bancs de Terre-Neuve existait avant que Cabot ne découvre cette île en 1497. De l’Islande, certains pêcheurs avaient pu s’aventurer vers l’Ouest. Rien ne le prouve, mais 12 ans plus tard en 1509, les premières morues salées de Terre-Neuve arrivèrent dans un port breton de Dahouët, près de St Brieuc.
C’est le début d’une grande aventure, chaque année, dès le XVIème siècle, des centaines de bateaux provenant de tout l’Atlantique sud, d’Angleterre, de France, d’Espagne et du Portugal furent armés pour aller pêcher la morue sur les Grands Bancs de Terre-Neuve.
Au XVIème siècle, Les armateurs malouins armaient 80 navires pour partir pêcher sur les bans de terre-Neuve pour les campagnes d'été. C'étaient 4000 marins qui vivaient de la pêche et travaillaient 16 à 18 h par jour. Les navires malouins livraient tous les ports jusqu'à Marseille qui était alors "le" port de la morue. A la fin du XVIIème siècle, on pouvait y compter jusqu’à 20 000 pêcheurs. Tous les ports de France de Dunkerque à St Jean de Luz armaizent à la morue, au XIXème siècle, Dunkerque était le premier port morutier devant Fécamp,puis jusqu'en 1935, les grands ports d'attache pour les morutiers étaient Fécamp, St Malo et Bordeaux.
Sur les Grands Bancs, la pêche était praticable toute l’année, si bien qu’il était possible de faire deux campagnes de pêche par an. Sur l’île de Terre-Neuve, on ne pêchait que durant les trois à quatre mois d’été.
Quand la France a pris possession de Terre-Neuve, elle y installa des pêcheurs qui y firent souche. Se faisant paysans durant les périodes d’inactivités, ils cultivèrent et élevèrent ce qui était nécessaire à leur survie. Beaucoup de marins ne s’y installaient que durant la période de pêche et construisaient des habitations et des ateliers de salage et séchage.





Salage de la morue, wikisource.org

La saison de la pêche à Terre-Neuve

Durant l’été, l’activité ne cessait jamais sur l’île de Terre-Neuve. Levés avec le soleil, les marins partaient sur des chaloupes pêcher la morue. Ils ramaient jusqu’à la zone de pêche et lançaient leurs lignes. Le bateau se remplissait de poissons tout au long de la journée et le soir ils reveniaent vers la terre où ils débarquaient leurs prises. Et tous les jours où il était possible de sortir en mer, ce même travail recommençait. C’était un travail très dur et dangereux, le brouillard pouvait se lever très rapidement parfois et la tempête arriver inopinément, nombreuses furent les chaloupes qui ne rejoignaient jamais la côte.
Pendant que les pêcheurs étaient en mer, le travail ne cessait sur l’île. C’était un travail très bien organisé et chacun avait une tâche bien précise à faire. Car il fallait aller vite et saler le plus vite possible le poisson. Les premiers à l’œuvre étaient les décolleurs, ainsi nommés car ils coupaient les têtes des morues. Ensuite les trancheurs entraient en action, ils éventraient, vidaient, détachaient les arêtes et ouvraient les morues en deux et les aplatissaient afin qu’elles soient prêtes pour le salage. Elles étaient lavées et vidées complètement de leur sang. Ensuite les saleurs les recouvraient de sel et les sécheurs les étendaient sur des claies, appelées échafaudages, au soleil sur les grèves. Les foies étaient mis de côté et traités par macération pour en extraire l’huile de foie, très recherchée car riche en iode. Les langues et les joues étaient cuisinées sur place, c’étaient des mets de choix qui faisaient le régal des populations locales.






La pêche sur les Grands Bancs

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dom
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 46140
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: La grande pêche et la morue   Jeu 27 Déc 2012 - 18:39

:amitié: emeraude en plus j'adore la morue :aime:

_________________

"Il faut voir au delà de ce que tu regardes"

ICI retour page d’accueil
Revenir en haut Aller en bas
fleur
V.I.P. en chef
V.I.P. en chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25050
Age : 55
Localisation : france
Emploi/loisirs : les gens
Humeur : bipolaire
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: La grande pêche et la morue   Jeu 27 Déc 2012 - 23:26

:amitié:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dornat2.com/
Betty
Co-fondateur du forum
Co-fondateur du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12215
Age : 51
Localisation : 59
Emploi/loisirs : Aquariophilie, Tricot, Crochet ,Couture.
Humeur : Cool
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: La grande pêche et la morue   Ven 28 Déc 2012 - 9:11

Merci Emeraude heureux : Envoie bisous
Revenir en haut Aller en bas
Grand Mère
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24870
Age : 65
Localisation : Midi Pyrénées
Emploi/loisirs : Animaux, Poupées.
Humeur : Bonne généralement.
Date d'inscription : 24/02/2011

MessageSujet: Re: La grande pêche et la morue   Ven 28 Déc 2012 - 19:30

C'est très intéressant Emeraude.
Il y a une saga, je ne sais plus l'auteur, ça s'appelle "Ces messieurs de Saint Malo", qui raconte tout ça.

_________________
Fluctuat nec mergitur.



ICI retour page d’accueil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande pêche et la morue   

Revenir en haut Aller en bas
 

La grande pêche et la morue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace culturel... :: >>> OUVRIR l'espace culturel :: Les vieux métiers des régions...-